Quelle est la durée moyenne de vie d’un SSD ?

0
104
Durée de vie d'un SSD - Kiatoo

A ses débuts, la durée de vie du SSD suscitait la préoccupation des utilisateurs soucieux pour la conservation de leurs données. Avec le temps, cette nouvelle technologie a su convaincre de sa fiabilité. Pour autant, la question de sa longévité persiste.
Contrairement au disque dur classique, le SSD n’est pas soumis aux risques d’usures mécaniques. Toutefois, il demeure limité en termes de cycles d’écriture et d’effacement, notamment à cause de l’usure électrique de ses composants.

Dans cet article, nous vous dévoilons les normes significatives de la durée de vie d’un SSD, et vous présentons un logiciel vous permettant d’estimer le temps restant à fonctionner.

Quels sont les indicateurs de la durée de vie d’un SSD ?

Le SSD a la particularité d’être équipé de puces qui s’usent en conséquent des données supportées, notamment à cause du champ électrique émis lors de l’écriture. Le type de mémoire, l’endurance et la fiabilité sont autant d’indices mis à disposition des utilisateurs par les constructeurs pour leur permettre de faire leur sélection. Ces données sont significatives de la mort plus ou moins lente d’un SSD.

La technologie de stockage de données embarquée dans le SSD

Le type de technologie de stockage utilisée dans un SSD influe directement sur sa longévité.
La mémoire flash NAND sur laquelle est fondé le SSD est de trois types :

  • la SLC NAND (Single Level Cell) : chaque cellule élémentaire peut stocker un seul bit.
  • la MLC NAND (Multi Level Cell) : chaque cellule peut stocker deux bits.
  • la TLC NAND (Triple Level Cell) : chaque cellule peut stocker trois bits.

Plus la quantité de bits stockés par une cellule est importante, plus la durée de vie de cette cellule est limitée. Dans cette logique, les SSD dotés de la technologie SLC fonctionnent beaucoup plus longtemps que ceux dotés d’une mémoire TLC.
Les mémoires MLC et TLC étant moins chères à fabriquer de par leur structure, sont les plus largement répandues dans les SSD grand public. Quant aux SSD destinés aux entreprises et aux serveurs, ils sont équipés de la technologie SLC plus durable.

Il existe d’ailleurs un site qui vous permet de connaître la technologie utilisée par la mémoire de votre SSD : http://www.thessdreview.com/SSDDatabase.
Cette information peut être utile si vous désirez calculer manuellement la durée de vie de votre SSD.

Le TBW, évocateur de l’endurance du SSD

Les cellules de la mémoire d’un SSD se meurent au fil des bits écrits.
Généralement, la durée de vie d’un SSD est annoncée par les fabricants. Elle est estimée en octets et correspond à la quantité maximale de données écrites TBW (pour TeraBytes Writing). Il s’agit de la quantité au-delà de laquelle les cellules de la mémoire ne peuvent plus stocker de données. La valeur TBW estimée dépend des modèles de SSD et de leur capacité de stockage, et est notamment utilisée pour quantifier l’endurance des SSD grand public.

A titre d’exemple, Samsung garantit son nouveau SSD Samsung EVO 5 ans ou à hauteur de :

  • 150 TBW pour un SSD de 250 Go,
  • 300 TBW pour le modèle de 500 Go,
  • 600 TBW pour le modèle de 1 To,
  • 1200 TBW pour un SSD de 2 To,
  • ou encore 2400 TBW pour un SSD de 4 To.

Durée de vie SSD Samsung 860 evo sata III - KiatooQuant aux SSD haut de gamme, leur endurance est généralement exprimée en DWPD (Drive Writes Per Day). Cette valeur détermine la quantité d’écritures de périphérique complètes pouvant être gérées quotidiennement sur une période donnée (généralement 5 ans).

Il faut savoir qu’afin d’éviter une surcharge de travail de certaines cellules, les fabricants ont mis en place un système de distribution uniforme des données. Le but étant de faire travailler les cellules en parallèle plutôt que de solliciter seulement certaines d’entre elles au risque de provoquer la mort prématurée du SSD.

Le MTBF, révélateur de la fiabilité d’un SSD

Le SSD étant composé de puces dont la conception et la finalité limitent leur longévité, les fabricants font également état de la fiabilité d’un SSD comme norme significative de la durée de vie de l’appareil.

La fiabilité d’un SSD est exprimée en MTBF (Mean Time Between Failures) qui correspond  au temps moyen avant panne. Ce qui constitue un nombre d’heures de fonctionnement avant défaillance. Elle peut également être exprimée en AFR (pour Annual Failure Rate). Ce chiffre correspond au nombre de pannes par an.
Vous pouvez retrouver ces données dans les fiches techniques des produits.

MTBF du SSD Samsung 860 EVO SATA III 2,5 pouces 4 To - Kiatoo
MTBF du SSD Samsung 860 EVO SATA III 2,5 pouces 4 To

Comment estimer la durée de vie restante de son SSD ?

A l’heure actuelle, il existe de nombreux outils de diagnostic permettant d’estimer la durée de vie restante d’un SSD, vous dispensant ainsi d’effectuer des calculs à la main.

Parmi les plus connus et utilisés, l’on peut citer SSDLife. Il s’agit d’un logiciel gratuit et simple d‘utilisation développé par Windows, à télécharger sur le site http://ssd-life.com.

  1. Sélectionnez le logiciel correspondant à votre matériel et téléchargez-le.
  2. Installez le logiciel sur votre ordinateur et exécutez-le.
  3. SSDLife estime alors une durée de vie de votre SSD. Toutefois, notez qu’il s’agit ici d’une simple estimation qui n’est pas fondée sur votre utilisation réelle du média de stockage. Et la longévité restante ici exprimée correspond à un temps d’utilisation non- stop du SSD.
  4. Pour obtenir une estimation plus réaliste de la durée de vie restante de votre SSD, nous vous conseillons de lancer le logiciel de façon hebdomadaire sur deux mois afin qu’il ajuste son analyse en fonction de l’usure réelle du média et de l’usage que vous en faites.

 

Ainsi, la durée de vie moyenne de chaque SSD est généralement précisée par le constructeur. Vous pouvez tout aussi bien la calculer ou encore vous en remettre au logiciel SSDLife. Sachez toutefois que de nombreuses études ont prouvé que les SSD ont une longévité supérieure à celle annoncée et sont désormais considérés aussi fiables – voire plus fiables – que les disques durs classiques.

Réagir à cet article

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom ici